Cendrillon - Massenet - Opéra de Limoges
images.jpeg

C’est entre 1894 et 1895 que Massenet compose Cendrillon. Il est déjà connu et salué pour ses nombreuses productions dont Manon, Werther et Sapho. Le livret, assez fidèle au conte de Perrault, possède une véritable qualité littéraire, notamment par l’imitation d’un style ancien, dans une forme rimée et fluide. Massenet travaille dans le même sens, à la fois dans la réminiscence du passé avec une tendance vers le néoclassicisme et dans la modernité, en utilisant différents procédés novateurs. La modernité de l’œuvre pour l’époque venait aussi du traitement des ballets chorégraphiés, pour lesquels Massenet avait proscrit le tutu !  

Aujourd’hui, la chorégraphie d’Ambra Senatore tourne le dos aux figures de danse traditionnelle et sa fantaisie correspond à l’esprit de l’œuvre. Massenet, qui connaissait parfaitement les voix et savait les utiliser, a écrit le rôle du Prince pour un travesti, pour une voix de mezzo et non de ténor. Le fait que le Prince soit interprété par une femme le met d’emblée sur un pied d’égalité avec Cendrillon. Tous deux sont des adolescents, sans expérience. Nous les voyons rêver dans le même rêve, et jusqu’à ce que ce rêve devienne réalité. 

Décors et costumes de cette production, comme échappés de ce rêve, concourent au merveilleux, et le traitement de la fée est particulièrement soigné. L’humour caractérise cette production enlevée, à savourer en famille.

 

 

 

Direction :  Robert Tuohy

Cheffe de chant : Elisabeth Brusselle

Mise en scène, décors, costumes, lumières :  Ezio Toffolutti assité de Licia Lucchese

Assist. mise en scène : François Bagur

Chorégraphe : Ambra Senatore

Cendrillon :  Florie Valiquette

Le Prince charmant : Héloïse Mas

La Fée : Jodie Devos

Madame de la haltière : Julie Pasturaud

Pandolfe : Lionel Lhote

Dorothée : Ambroisine Bré

Noémie : Caroline Jestaedt

 

Danseurs du CCN de Nantes 

Orchestre et chœur de l'Opéra de Limoges